Le sort de l’embryon sera décidé cette semaine

Publié le : 8 juillet 2013

 Jeudi prochain, 11 juillet, l’Assemblée nationale examinera de nouveau la proposition de loi autorisant la recherche sur l’embryon qui n’avait pourtant pas été adoptée le 28 mars dernier (Cf Synthèse de presse Gènéthique du vendredi 29 mars 2013). Ce texte vise à « remplacer l’actuelle interdiction (assorties de dérogations) par une autorisation (sous conditions)« . Geneviève Fiorasco, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, explique que même si des autorisations de recherche sur l’embryon sont accordées sous le régime actuel d’interdiction « il n’est pas très attractif de travailler dans une discipline stigmatisée« . Qualifiant les embryons de « petits amas de cellules invisibles à l’oeil nu« , et confortée par le professeur John De Vos, chef de l’unité de thérapie cellulaire au CHU de Montpellier, qui lui aussi qualifie l’embryon d’ « un amas de cellules, du diamètre d’un cheveu, dépourvu de toute ébauche d’organe, donc de conscience« , la ministre justifie l’urgence d’autoriser la recherche sur l’embryon en France pour les malades, les scientifiques, et pour le rang mondial de la France sur le plan de la recherche.
Pourtant, Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, rappelle que « les thérapies cellulaires à partir de cellules souches embryonnaires n’ont pas tenues leurs promesses« . Il est d’ailleurs « possible aujourd’hui de travailler à partir des cellules souches pluripotentes induites [ce qui rend] les travaux sur les cellules souches embryonnaires obsolètes et contestables » poursuit-il, « la dignité d’être humain de l’embryon doit être respectée« .
Si Philippe Brunet, sociologue des sciences, semble confiant quant à l’adoption de ce texte qui « va marquer la fin d’une très longue histoire » Philippe Gosselin, député UMP, ne compte pas lâcher si facilement: « On va à nouveau être offensifs pour empêcher qu’un tel bouleversement de nos valeurs soient décidé en catimini, sans avoir consulté les Français, à la veille des vacances« . 

 

<p> JDD (Anne-Laure Barret) 07/07/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres