Le président irlandais promulgue une loi autorisant l’avortement

Publié le : 31 juillet 2013

 Ce mardi 30 juillet 2013, le président irlandais Michael Higgins a promulgué la première loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse dans le pays. Ce texte, proposé par le gouvernement, avait été approuvé par le Parlement le 12 juillet dernier (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 12 juillet 2013). Cette nouvelle loi autorise l’avortement « si la poursuite de la grossesse fait courir à la femme un ‘risque réel et substantiel’ pour sa vie« , un risque qui doit être certifié par les médecins. Si la femme présente un risque de suicide, l’avis unanime d’un obstétricien et de deux psychiatres est requis. 

 

Pour le vice-Premier ministre d’Irlande, Eamon Gilmore, « l’objectif principal de cette loi est de sauver la vie des femmes. Il s’agit de fournir un droit élémentaire« . Mais pour Caroline Simons, qui appartient à un mouvement opposé à l’avortement, il s’avère que « pour la première fois dans [le] pays, il est maintenant légal de s’en prendre à la vie d’un être humain innocent« . Jusqu’à la promulgation de cette loi, l’interruption volontaire de grossesse faisait en effet l’objet d’une interdiction constitutionnelle. Ainsi, le fait que le président n’a pas transféré le texte avant sa promulgation à la Cour suprême pour examiner sa constitutionnalité, a surpris certains analystes. La nouvelle loi ayant pour effet d’amender l’interdiction constitutionnelle, Caroline Simons a précisé que « le mouvement Pro-vie va maintenant consacrer son énergie à obtenir l’abrogation de cette loi injuste« . 

<p> AFP 30/07/2013 - lefigaro.fr 30/07/2013 - tempsreel.nouvelobs.com 30/07/2013 - rtl.fr 30/07/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres