Le Planning Familial américain annonce un « changement de politique »

Publié le : 14 octobre 2015

Le planning familial américain a annoncé mardi qu’il « modifiait sa politique concernant les dons de fœtus à la communauté scientifique » : il « n’acceptera plus les compensations financières de la part des intermédiaires qui récupèrent les tissus pour les chercheurs ».

 

Cette décision fait suite à la polémique née de la diffusion de vidéos tournées en caméra cachées par une association de journalistes américains, le Center for Medical Progress (CMP), révélant une scandaleuse activité de l’organisme du Planning Familial : la vente d’organes d’enfants avortés (cf. Gènéthique du 23 septembre 2015), utilisés « dans de multiples domaines de recherche, par exemple la trisomie ou les maladies infectieuses ».

 

Les Républicains ont attaqué l’organisation au Congrès et sont déterminés à ce que les subventions accordées sur les deniers publics soient suspendues (cf. Gènéthique du 21 septembre 2015). Ils ont « voté la semaine dernière pour créer une commission parlementaire d’enquête spéciale ». La présidente de Planned Parenthood, Cecile Richards « assure que la seule discussion d’argent concernait le dédommagement pour frais ». Elle souhaite, avec cette nouvelle politique, « retirer un prétexte aux adversaires de l’organisation ».

 

 

<p>AFP (14/10/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres