Le placenta virtuel : nouvel outil de détection des bébés à risque

Publié le 29 Juin, 2021

« Un placenta virtuel » pourrait aider à la détection précoce des bébés à risque, expliquent Alys Clark, professeur de bio-ingénierie et Jo James, professeur de gynécologie et obstétrique à l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande.

Bien qu’indispensable à la croissance fœtale, le développement et le fonctionnement du placenta demeurent méconnus.  Ainsi, une grossesse sur 10 serait affectée par un mauvais fonctionnement du placenta. Cela représente 30 000 grossesses par an en Australie et en Nouvelle Zélande. Avec comme conséquence quatre fois plus d’enfants mort-nés parmi ces bébés dont la croissance est limitée.

Si le placenta a pour fonction de donner au bébé des nutriments et de l’oxygène provenant du sang de la mère, il élimine aussi les déchets et produit des hormones indispensables à la poursuite de la grossesse. Des troubles peuvent survenir de façon fortuite, chez des femmes en bonne santé et sans prédisposition. Les problèmes de croissance ne sont pas diagnostiqués avant la naissance, dans plus de la moitié des cas. Or, une détection précoce d’un problème de croissance fœtale permet un suivi adapté de la grossesse.

Depuis peu, les placentas virtuels permettent de détailler les échanges de flux sanguins. Ceux-ci ne pouvaient jusqu’alors pas être mesurés directement. Or, détecter les grossesses à risque dès les premières semaines, alors que le placenta se développe rapidement, permet de « renforcer la fonction placentaire » par des traitements médicamenteux. Finalement, « le placenta virtuel nous permet d’examiner de plus près la grossesse sans alourdir le fardeau des tests qu’une femme enceinte doit subir et sans coûter trop cher au système de santé », estiment les chercheurs.

Source : Medical Xpress, Alys Clark et Jo James (23/06/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »
/ PMA-GPA

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »

Ranae et Audrey ont deux filles. Elles sont issues d’une « maternité partagée » ou ROPA (Réception d’ovule du partenaire) ...
57_justice_usa_16
/ IVG-IMG

USA : 12 Etats poursuivent en justice l’administration Biden au sujet de l’avortement

Le procureur de l’Ohio Dave Yost a intenté une action au sujet d'une règlementation sur l'avortement, devant le tribunal de ...
Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme
/ Genre

Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme

Le jeune homme à l’état civil souhaitait se voir prescrire « une hormonothérapie féminisante ». Sa mère, inquiète, a contacté ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres