Le Parlement britannique prêt à voter la FIV à 3 parents

Publié le : 18 décembre 2014

Le gouvernement britannique vient d’édicter les règles destinées à encadrer la pratique de la FIV à trois parents (lien vers le document officiel). Le projet de loi devrait être discuté au Parlement avant les élections de mai 2015.

 

Ces techniques de fabrication d’embryons humains pose des questions éthiques et morales, telles que le statut des femmes donneuses (dons gratuits ou rémunérés, anonymat du don…etc), les droits éventuels de ces femmes sur l’enfant à naître (Cf. Synthèse Gènéthique du 1er juillet 2013). Sur ces points le gouvernement britannique a tranché n’accordant aucun droit sur l’enfant à naître, lequel n’aura pas d’information sur la donneuse.

 

Par ailleurs, comme l’avait exprimé le Dr Jean-Paul Bonnefont, chercheur à l’Inserm (Hôpital Necker-Enfants), « il n’est pas impossible que la triple origine parentale des ADN puisse avoir des conséquences sur les interactions entre noyau et mitochondries » (Cf. Synthèse Gènéthique du 6 juin 2014).

 

Enfin, il existe des risques en terme de santé pour l’enfant étant donné que ce procédé implique des manipulations de l’embryon « qui vont bien plus loin que ce qui se fait actuellement […]. Il franchit la ligne éthique cruciale, acceptée par les gouvernements du monde entier, selon laquelle nous ne devrions pas modifier génétiquement des êtres humains », comme l’avait souligné David King, directeur de Human Genetics Alert, organisation spécialisée dans les questions génétiques (Cf. Synthèse Gènéthique du 1er juillet 2013).

 

<p>Blog de Jean-Yves Nau 17/12/2014 - Top Santé (Catherine Cordonnier) 18/12/2014 - Gènéthique</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres