Le pape François dénonce la “fausse compassion” brandie pour justifier l’euthanasie

Publié le 9 Juin, 2016

A la veille du jubilé des personnes malades et handicapées, le pape François a reçu les dirigeants de l’Ordre des médecins d’Espagne et d’Amérique latine. Dans son discours, le pape a appelé les médecins « à ne pas céder à la ‘tentation’ d’appliquer ‘des solutions rapides et drastiques, guidées par une fausse compassion ou par de purs critères d’efficacité et d’économie’ ». Il a ainsi redit son opposition à l’euthanasie, fustigeant « ceux qui se cachent derrière une prétendue compassion pour justifier et approuver la mort d’un malade » et dénonçant à nouveau la « culture du rejet qui méprise les personnes qui ne répondent pas  à des canons de santé, de beauté et d’utilité déterminés ».

 

Cette culture « technologique et individualiste » ne voit « pas toujours la compassion d’un bon œil, plus encore la déprécie ». Or « l’identité et l’engagement du médecin ne se fonde pas seulement sur sa science et sa compétence technique, mais surtout sur son attitude compatissante et miséricordieuse envers ceux qui souffrent dans leur corps et dans leur esprit ».

 

La compassion « est la réponse adéquate à la valeur immense de la personne malade, une réponse faite de respect, de compréhension et de tendresse parce que la valeur sacrée de la vie du malade ne disparaît pas et ne s’assombrit jamais, mais brille avec plus de splendeur précisément dans sa souffrance et son délaissement ».

 

Devant les 150 médecins, le pape a conclu en désignant la compassion comme « l’âme même de la médecine ».

 

 

 

AFP (10/06/2016); Famille Chrétienne (10/06/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres