Le Pape François appelle les gynécologues catholiques à défendre la vie

Publié le : 23 septembre 2013

 A l’occasion d’une rencontre avec les gynécologues catholiques, le pape Francois a déploré : « la mentalité répandue de l’utile, ‘la culture du rejet’ […] possède un coût très élevé: elle appelle à éliminer des êtres humains, surtout s’ils sont physiquement ou socialement plus faibles« , se référant particulièrement ici aux « enfants non nés » mais également aux personnes âgées. Tout en saluant les avancées de la médecine, le pape a souligné le danger « que le médecin perde sa propre identité de serviteur de la vie« . Ainsi, face à cette « culture du rejet« , il appelle les gynécologues « à un ‘oui’ résolu et sans hésitation à la vie » car « il n’existe pas une vie humaine plus sacrée qu’une autre« . S’adressant personnellement aux gynécologues, le pape a précisé: « Chers amis médecins qui êtes chargés de vous occuper de la vie humaine dans sa phase initiale, rappelez à tous, dans les faits comme les paroles, qu’elle est toujours, dans toutes ses phases et à n’importe quel âge, sacrée et de qualité« . Ce langage « n’est pas un langage de foi, [insiste-t-il] c’est un discours de raison et de science« . Il s’agit d’un « engagement pour la vie [qui] exige d’aller à contre-courant, en payant de sa personne« . 

<p> AFP 20/09/2013 - famillechretienne.fr 20/09/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres