Le « navire pour l’avortement » se rabat sur le Mexique

Publié le 23 Avr, 2017

Le « navire pour l’avortement » de l’ONG Women on waves, expulsé du Guatemala en février[1], s’est positionné en fin de semaine dernière face à l’Etat de Guerrera, sur la côte Pacifique mexicaine. L’ONG ambitionne de contourner les législations locales qu’elle juge trop restrictives face à l’épidémie de Zika, et explique que son bateau « navigue déjà dans les eaux internationales où il accueille les femmes enceintes jusqu’à neuf semaines et qui souhaitent avorter ». Elle précise aussi posséder « tous les permis requis au Mexique », et y stationnera jusqu’en fin de semaine.

 

Au Mexique, l’IVG « est légale en cas de viol mais limitée dans les autres cas, avec des législations variées en fonction des 31 Etats du pays ». Depuis 2009, environ 1 million d’avortements seraient réalisés chaque année au Mexique.

 

[1] Guatemala : le « navire pour l’avortement » a été expulsé

AFP (22/04/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres