Le malaise des échographistes

Publié le 25 Oct, 2002

Il y a un an, les échographistes menaçaient de cesser leur activité en réaction à l’arrêt Perruche. Les praticiens n’ont tous pas mis leurs menaces à exécution, mais un malaise règne sur la profession.

La loi du 4 mars qui stipule que la compensation du handicap de l’enfant « relève de la solidarité nationale » n’a visiblement pas suffi à rassurer ni les médecins ni les assureurs. Les primes sont en moyenne entre 6 à 10 fois plus élevées qu’avant l’arrêt Perruche. Cette hausse des tarifs ainsi que la crainte de poursuites judicaires a poussé un certain nombre de médecins à arrêter de faire des échographies prénatales.
Les délais pour obtenir un rendez vous ont de ce fait considérablement augmenté et il est devenu très difficile pour les femmes d’avoir un rendez vous pour une échographie de morphologie.

* Voir tous les articles parus sur le sujet dans la revue de presse.

Le Quotidien du médecin (Pierre Bienvault) 25/10/02

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres