Le Gouverneur du Mississippi signe la fin des avortements tardifs dans son Etat

Publié le : 24 avril 2014
Au début du mois d’avril, les deux chambres de l’Etat du Mississipi (Etats-Unis) avaient majoritairement voté pour l’interdiction des avortements au-delà de la 20ème semaine (d’aménorrhée), soit 18 semaines de grossesse, sans exception en cas de viol ou d’inceste. Ce projet de loi autorise deux dérogations: en cas de mise en danger de la vie de la mère ou lorsque qu’il a été déterminé que le fœtus n’a aucune chance de survie (Cf. Synthèse Gènéthique du 3 avril 2014). Le Gouverneur Phil Bryant vient de contresigner cette loi.
 
Cette dernière arrive au terme d’une controverse médicale relative à la souffrance des fœtus à ce moment de la grossesse. 

Pour le président d’Americains United for Life « les avortements tardifs placent en situation de danger de mort la femme et l’enfant. Une femme voulant avorter à 20 semaines (5 mois) a 35 fois plus de chance de mourir d’un avortement qu’au cours du premier trimestre de grossesse ». 

 

<p> LifeNews (Steven Ertelt) 23/04/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres