Le gouvernement veut faire de l’avortement un sujet européen

Publié le : 13 janvier 2014

  La ministre des droits de la femme, Najat Vallaud-Belkacem, a affirmé que les débats européens à venir, à l’occasion des prochaines élections, doivent intégrer le droit à l’avortement, qu’elle qualifie de « liberté fondamentale », menacée par les « lobbies très conservateurs« .

 

Pour la ministre, le projet de loi espagnol visant à restreindre l’avortement, voté en conseil des ministres et bientôt soumis au vote du Parlement, est un « échec de l’Europe ». Sur le même sujet, elle rappelle le « consensus » autour de la loi Veil, alors qu’elle s’apprête à être bouleversée, et réaffirme la volonté du gouvernement de « faciliter l’exercice de ce droit [l’avortement] », de le défendre et de le préserver « le plus possible ».

 

Au même moment, le Pape François confie son « horreur » de l’avortement. « Souvent les êtres humains sont jetés comme s’ils étaient des choses non nécessaires. Par exemple la seule pensée que des enfants ne pourront jamais voir la lumière, victimes de l’avortement, me fait horreur ».

<p> AFP 12/01/2014 - Le Figaro 13/01/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres