Le gouvernement italien annonce des mesures pour élargir les conditions d’accès à l’avortement médicamenteux

Publié le : 17 août 2020

Samedi, le gouvernement italien a annoncé à la presse sa décision « d’assouplir les conditions d’utilisation de la pilule abortive RU486 », le Conseil supérieur de la Santé et les sociétés de gynécologie et d’obstétrique ayant émis un « avis favorable ». Jusqu’ici trois jours d’hospitalisation étaient requis ; les femmes auront la possibilité de recourir à l’avortement médicamenteux en ambulatoire. La pilule abortive représente 20% des avortements de la péninsule.

Le Journal l’AAvenire dénonce « une annonce surprise dévoilée seulement à La Repubblica », qui « ouvre la voie à l’avortement pharmacologique à domicile ».

L’avortement est dépénalisé en Italie depuis 1978. En 2018, 76328 avortements ont été pratiqués soit 5,5% de moins que l’année précédente. Dans ce pays, 70% des gynécologues sont objecteurs de conscience.

Source : AFP (08/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres