Le gouvernement arménien envisage d’interdire les avortements sélectifs

Publié le : 22 mai 2014

Entre juin 2012 et janvier 2013, une enquête sur les avortements sélectifs et leurs causes en Arménie a été menée. Devenus une pratique courante ces dernières années, le ministre de la Santé prépare un projet d’interdiction des avortements sélectifs selon le sexe. 

Le sujet du déséquilibre des naissances en Europe orientale avait déjà fait l’objet d’une étude de l’INED en décembre dernier (Synthèse Gènéthique du 12 décembre 2013). L’enquête arménienne confirme cette tendance : en 2012, il a eu 100 naissances de filles pour 114 naissances de garçons, tandis que le ratio normal se situe à 102 naissances de filles pour 106 naissances de garçons.

Pour de directeur du département de Santé maternelle et reproductive du ministère de la Santé, « nous ne pouvons blâmer personne de vouloir un enfant mâle mais cela ne doit pas être réalisé au moyen de l’élimination de filles en bonne santé ». 

<p>Armenia Now (Gayane Mkrtchyan) 22/05/2014 – National Assembly of the Republic of Armenia 20/05/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres