Le foetus,  »nouvelle source de traitement » contre l’infertilité ?

Publié le : 1 juillet 2003

Du 29 juin au 2 juillet, se tient à Madrid la conférence annuelle de l’European Society of Human Reproduction & Embryology. Hier, une équipe israelo-hollandaise (hôpital de Kfar Saba – université d’Utrecht) y a annoncé que les tissus ovariens de foetus avortés entre la 22ème et la 33ème semaine pouvaient, après mise en culture, donner des ovules. Selon leurs expériences, après 4 semaines en culture, ces follicules ovariennes du fœtus ont pu passer au stade mature.

 

Le responsable des recherches, le Dr Tal Biron-Shental, du Meir Hospital de Kfar Saba (Israël) reconnaît que le concept d’utiliser du tissus ovarien de foetus avortés porte à la controverse. Qui voudrait avoir comme mère un foetus avorté ? Mais pour elle, cette technique pourrait être une nouvelle source d’ovocytes en plus des stocks disponibles pour les fécondations in vitro.

 

Le porte parole de la Human Fertilization and Embryology Authority (HFEA) a déclaré que l’utilisation de tels tissus comme source de traitement contre l’infertilité était inacceptable.

<p>BBC News (Martin Hutchinson) 01/07/03 - Daily Telegraph 01/07/03 - The Times 01/07/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres