Le Dr Bertrand de Rochambeau ne remet pas en question ses propos à titre personnel

Publié le 13 Sep, 2018

« Nous ne sommes pas là pour retirer des vies ». Le Dr Bertrand de Rochambeau, président du syndicat national des gynécologues-obstétriciens de France(SYNGOF) regrette la polémique provoquée par ses mots, mais ne retire pas ses propos personnels (cf. Le président du syndicat des gynécologues : « Nous ne sommes pas là pour retirer des vies »).

 

« Je m’exprime en tant que président du syndicat dans une première partie de l’interview et dans la deuxième on me demande mon point de vue personnel et on le présente comme celui du syndicat », a regretté le gynécologue sur France Info. « Je ne renie pas mon point de vue personnel, mais il n’engage que moi Bertrand de Rochambeau », a-t-il précisé.

 

Quant à l’usage du mot « homicide » à propos de l’IVG, il rappelle que c’est celui employé par Simone Veil elle-même.

RTL, Christèle Rebière (12/09/2018)

France Info (12/09/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...
Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »
/ Genre

Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »

Il existe « un intérêt financier à banaliser la transformation des corps par la chirurgie et les produits chimiques », ...
"Brain 2.0" : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau
/ Génome, Transhumanisme

“Brain 2.0” : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau

Les NIH ont lancé l’initiative « Brain 2.0 » pour cartographier entièrement les 86 milliards de neurones humains ainsi que leurs connexions ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres