“Le corps médical a estimé que leur vie ne valait pas la peine d’être vécue jusqu’au bout”

Publié le 29 Juin, 2021

En Flandre, 10% des nouveau-nés (0-1 an) décédés entre septembre 2016 et décembre 2017 ont été euthanasiés. Cela représente 24 bébés qui n’avaient, selon les médecins, « aucun espoir d’un avenir supportable ». Le nombre de cas semble avoir augmenté puisqu’une étude similaire annonçait une proportion de 7% en 1999-2000. Pourtant, l’euthanasie n’est autorisée en Belgique que chez les mineurs « capables de discernement » (cf. Euthanasie des mineurs : des parlementaires européens réprimandent la Belgique).

L’Institut européen de bioéthique résume une étude de cette « pratique », selon laquelle : « Le médecin n’a pas l’intention de provoquer la mort du bébé ni de la hâter, mais prend en considération, sans le viser, l’effet potentiel de hâter la mort ». Y est aussi expliqué que « l’effet potentiel d’une mort précipitée n’est pas l’objectif principal mais il est en partie visé par le médecin ». L’Institut regrette qu’aucune distinction ne soit faite dans l’étude entre « mort non recherchée » et « mort recherchée », et qu’aucun « critère de proportionnalité » ne soit pris en compte dans l’arrêt des « traitements de maintien de vie » ou dans le dosage des injections. Les auteurs de l’étude s’interrogent également sur la mise en place d’un encadrement de cette « pratique ». Mais pour l’Institut européen de bioéthique, « un tel “encadrement” signifierait en réalité une autorisation sous condition de l’infanticide pratiqué par un médecin ».

Pour ces enfants n’ayant, selon cette étude, aucun espoir de « futur supportable », l’Institut européen de bioéthique réplique : « Autrement dit, ces enfants avaient malgré tout une réelle chance de survie mais le corps médical – sans doute en accord avec leurs parents – a estimé que leur vie ne valait pas la peine d’être vécue jusqu’au bout. »

Source : Institut européen de bioéthique, Belgique : l’euthanasie des nouveau-nés pratiquée hors la loi (24/06/2021) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres