Le Conseil de l’Europe contre l’euthanasie

Publié le 27 Jan, 2012

Le 25 janvier 2012 à Strasbourg, le Conseil de l’Europe a demandé la généralisation des "directives anticipées" à tous les pays européens et l’interdiction de l’euthanasie, conformément à la Convention européenne de bioéthique. Le Conseil aura jugé nécessaire de poser explicitement le principe selon lequel : "L’euthanasie, dans le sens de l’usage de procédés par action ou omission permettant de provoquer intentionnellement la mort d’une personne dépendante dans l’intérêt allégué de celle-ci, doit toujours être interdite".
Les directives anticipées, trop souvent confondues avec l’arrêt de traitement voire l’euthanasie, prévoient que les citoyens puissent rédiger leur souhaits quant aux traitements qu’ils pourraient recevoir lorsqu’ils ne seraient plus en mesure d’y consentir (Cf. Synthèses de presse du 12/04/05 et du 27/03/08).  Si elles existent déjà en France depuis 2005, ces directives restent mal connues et très peu appliquées. Dans d’autres pays d’Europe, comme l’Espagne, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique ou les Pays-Bas, elles sont remplies par les patients devant un notaire et ont une valeur contraignante pour les médecins.

Selon Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour la loi et la justice "C’est une victoire majeure dans la bataille pour la défense de la vie" car c’est la première fois que l’euthanasie est explicitement rejetée par une institution politique européenne. Il a ajouté que "Cette résolution indique clairement qu’une majorité grandissante d’européens est opposée à l’euthanasie". Si cette résolution ne s’impose pas comme obligation légale pour les Etats membres, elle aura cependant une réelle influence sur leurs processus législatifs et judiciaires, et pour la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme.

Le Quotidien du Médecin (Denis Durand de Bousingen) 25/01/12 – Zenit.org 26/01/12

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres