Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français favorable à l’autoconservation ovocytaire

Publié le : 13 décembre 2012

 Constatant que l’âge de la maternité augmente, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) se déclare "favorable à l’autorisation de l’autoconservation ovocytaire sociétale". Ainsi, pour le CNGOF, "les femmes devraient pouvoir recourir ‘à leur convenance’ et sans raison médicale à la congélation d’ovules pour préserver leur fertilité future", précisant qu’ "avec le don d’ovocyte", l’autoconservation ovocytaire serait "la seule méthode de traitement de l’infertilité réellement efficace à 40 ans et plus". 

Mais "si le collège se prononce en faveur de ce nouveau droit pour les femmes, il estime en revanche ‘indispensable’ d’informer les femmes ‘de la chute de la fertilité avec l’âge, des risques des grossesses tardives pour elles-mêmes et leurs enfants à naître, ainsi que les chances incertaines de réussite de l’autoconservation". 

Sur cette question de l’autoconservation d’ovules non médicale, le CNGOF a saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE).

 AFP (12/12/12) - JIM.fr 14/12/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres