Le clonage interdit par la Cour Internationale de Justice ?

Publié le : 10 octobre 2003

L’avocat américain Bernard Siegel, fondateur de l’Institut pour une politique du clonage humain (HCPI), soutenu par un groupe de scientifiques américains et d’experts en droit international, a adressé une lettre au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annam, pour que le clonage reproductif humain soit qualifié de « crime contre l’humanité » par la Cour internationale de justice (CIJ).

 

Bernard Siegel explique que de nombreux déclarations et traités internationaux condamnent le clonage reproductif humain qui est de ce fait déjà illégal. Mais déclarer le clonage reproductif humain « crime contre l’humanité » par la Cour internationale de justice ferait force d’autorité dans le droit international.

 

Cette initiative fait suite à l’échec de l’ONU de trouver un accord international pour interdire le clonage humain. La sixième Commission qui traite des affaires juridiques n’a pas trouvé d’accord entre les pays favorables à l’interdiction du clonage reproductif et thérapeutique et les pays souhaitant seulement l’interdiction du clonage reproductif.

 

Ndlr : notons la confusion qui est faite dans l’énumération des pays qui soutiennent ces positions divergentes. La presse a l’habitude d’opposer l’alliance franco-allemande favorable à la seule interdiction du clonage reproductif au groupe composé des Etats-Unis, du Vatican, du Costa Rica et de 40 autres pays. Or, le gouvernement allemand a déclaré le 13 janvier dernier s’engager désormais pour une interdiction totale du clonage humain.

 

Le Bundestag, parlement allemand, travaille actuellement sur une résolution prévoyant de réviser la collaboration franco-allemande auprès des Nations-Unies et de tout mettre en oeuvre pour que le clonage thérapeutique et reproductif soit mondialement interdit (cf. « Le jeu franco-allemand à l’ONU, 37).

<p>La Croix (Pascale Puthod) 10/10/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres