Le chirurgien italien de Stockolm sanctionné pour ses greffes de trachées

Publié le : 9 juillet 2018

L’enquête menée par l’Institut Karolinska de Stockholm a propos des travaux du chirurgien italien Paolo Macchiarini sur les greffes de trachée « a abouti à des conclusions sévères » : « Les recherches ont été menées sans fondement suffisant avec des données précliniques, et l’article présente ses données d’une manière indûment positive et sans regard critique. Les conclusions cliniques présentées ne sont pas soutenues par les données à la source », a expliqué le président de l’Institut Karolinska, Ole Petter Ottersen.

 

Paolo Macahiarini avait conduit huit opérations entre 2011 et 2014, utilisant « une technique controversée consistant à cultiver une trachée plastique « colonisée » par des cellules souches du patient ». Aujourd’hui, sept d’entre eux sont morts (cf. Scandale des trachées artificielles : la septième patiente meurt), la trace du huitième, un russe, «  a été perdue ».

 

The Lancet qui avait publié les travaux du médecin (cf. Retours positifs de la 1ère greffe de la trachée avec cellules souches) a annoncé vendredi qu’il retirait les articles.

 

La France a pour sa part développé une autre technique visant à transformer « par « l’ingénierie tissulaire » des aortes, plus grand canal sanguin du corps humain », en trachées (cf. En France, douze malades soignés grâce à une greffe de trachée artificielle). Les premiers résultats semblent prometteurs.

<p>Afp (06/07/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres