Le Chili interdit les « discriminations génétiques »

Publié le 12 Avr, 2022

Le 16 février 2022, le Congrès national du Chili a adopté une loi [1] interdisant « la discrimination sur le lieu de travail en raison de mutations ou d’altérations du matériel génétique, ou de tests génétiques ».

L’objectif de la loi est de « protéger les travailleurs ». Ainsi, le texte interdit à l’employeur d’exiger des certificats ou des examens génétiques, ou de conditionner un emploi [2] à l’absence de caractéristiques génétiques indiquant une prédisposition à certaines pathologies. Une exception est prévue si le but de l’employeur est de « protéger la vie ou l’intégrité physique ou psychologique du travailleur ou d’autres travailleurs, lorsqu’ils effectuent un travail classé comme dangereux ». Mais dans ce cas le « consentement éclairé » de l’employé est requis et les données sont traitées comme confidentielles.

 

[1] loi 21.422

[2] En termes d’embauche, de pérennité du poste, de promotion, de mobilité

Source : Centro de bioética, María Bernardita Berti García (11/04/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

14_gpa
/ PMA-GPA

GPA : un site internet « manifestement illicite »

Le 23 Novembre, la Cour de Cassation a confirmé le caractère « manifestement illicite » d’un site internet proposant des services de ...
Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées
/ Transhumanisme

Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées

A l’aide d’interfaces cerveau-ordinateur (BIC), les scientifiques apprennent à traduire les signaux du cerveau de personnes paralysées en mots et ...
La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie
/ Génome

La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie

La thérapie génique Hemgenix est destinée aux patients atteints d’hémophilie. Le prix de ce traitement s'élève à 3,5 millions de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres