Le “chatbot” de Microsoft pour “parler avec nos proches décédés”

Publié le 12 Jan, 2021

« Est-ce problématique de faire parler les morts ? Y a-t-il une atteinte au principe de respect de la dignité de la personne humaine ? » Autant de questions qui s’imposent alors que « Microsoft a déposé en janvier 2021 le brevet d’un « chatbot » qui permet de communiquer avec nos proches décédés ».

Le chatbot est « un système informatique qui a appris à dialoguer avec un utilisateur par écrit ou par oral » qui utilise « un grand nombre de modules d’intelligence artificielle, de reconnaissance et d’interprétation du langage ». Ici, il s’agit de permettre à l’intelligence artificielle d’apprendre « à partir des données personnelles du défunt, une version numérique de celui-ci ». Parler avec ce chatbot, serait « comme » échanger avec le défunt.

Pour Laurence Devillers, professeur en intelligence artificielle à Sorbonne-Université, chercheur au CNRS, et membre du comité pilote d’éthique du numérique, « les techniques du numérique, le traitement de l’information et l’intelligence artificielle transforment nos sociétés en profondeur, bouleversant nos relations à l’information, à la connaissance, à la vérité, à l’espace, à la formation, au travail mais aussi à la vie intime, à la mémoire et aux autres ».

Mais la réflexion éthique sur ces sujets reste en panne, « rendue difficile par l’impossibilité d’anticiper toutes les applications d’une technologie qui se réinvente sans arrêt et par la multitude de ses usages ». Pourtant, une réflexion sur la façon sont les « objets numériques » influencent nos comportements, « notamment quand ils détectent nos émotions et sont capables de simuler de l’empathie », doit s’imposer, avant qu’il ne soit trop tard.

 

Source : La Croix (11/01/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : banque de sperme ou site de rencontre ?
/ PMA-GPA

PMA : banque de sperme ou site de rencontre ?

Une femme célibataire d’une trentaine d’années a été surprise par les similitudes entre une banque de sperme et les sites ...
« Réaliser un humain parfait, ce serait le désocialiser »
/ Génome, Transhumanisme

« Réaliser un humain parfait, ce serait le désocialiser »

Pour Jean-Marie Besnier, "si la prise de pouvoir des technologies sur l’humain se confirme, nous irons vers une hyper-individualisation" ...
19_gpa_enfant
/ PMA-GPA, Tous les autres thèmes

Ukraine : la GPA plutôt que l’adoption internationale ?

La proposition de loi Limon limite "encore un peu plus" la possibilité pour les familles françaises de recourir à l’adoption ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres