L’avortement médicamenteux simplifié en Australie

Publié le 11 Juil, 2023

En Australie, à compter du mois d’août, tous les médecins et infirmières praticiennes seront autorisés à prescrire la pilule abortive[1], et toutes les pharmacies pourront la stocker. Jusqu’à présent, seuls 10% des médecins et 30% des pharmacies étaient habilités à en assurer la gestion. La certification et l’enregistrement auprès de MS Health ne seront plus nécessaires, d’après les nouvelles mesures gouvernementales.

La pilule abortive a été autorisée en Australie en 2006. C’est en 2012 que MS Health a commencé à importer le produit. Les avortements chirurgicaux, qui peuvent être effectués jusqu’à 24 semaines de grossesse selon l’Etat et le territoire, sont restés plus courants. Une étude de 2021 indiquait qu’environ 23% des avortements étaient médicamenteux en Australie, contre 39% aux Etats-Unis et 73% en Grande-Bretagne.

Une commission d’enquête du Sénat sur les « soins de santé génésique » a rendu un rapport en mai, demandant que la pilule abortive « soit rendue plus facile à prescrire ». Le Gouvernement n’a pas encore officiellement répondu au rapport.

En Australie, environ une femme sur trois subira une IVG au cours de sa vie.

 

[1] MS-2 Step en Australie, ou RU486

Sources : Sydney Morning Herald, Natassia Chrysanthos (11/07/2023) ; ABC, Claudia Long (11/07/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres