L’avortement au Mexique

Publié le : 10 avril 2013

 Au Mexique, entre 2007 et 2012, près de « 151 personnes ont été l’objet d’une procédure pénale […]  pour cause d’avortement« , selon une étude publiée par le Groupe d’information sur la reproduction choisie (Gire), une organisation civile. Aucun élément n’est précisé quant au « sexe des personnes concernées » et « si elles ont été poursuivies pour avoir participé à un acte d’avortement ou pour l’avoir subi« . 

 

Actuellement, « la loi fédérale laisse chacun des 32 Etats du pays et au District de Mexico la compétence légale sur le sujet« . En 2007, le District fédéral de Mexico a pris la décision d’autoriser l’avortement jusqu’à la 12è semaine de grossesse. Près de la moitié des Etats du pays ont adopté une loi plus protectrice de la vie depuis sa conception, mais selon le Gire, ces lois « n’annulent pas le droit des femmes d’avorter dans les cas de viol, de risque pour la santé de la mère ou de malformations génétiques de l’embryon« . 

 

<p> AFP 09/04/2013 - Romandie.com 09/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres