L’Autriche sommée d’autoriser le suicide assisté avant le 31 décembre 2021

Publié le : 14 décembre 2020

Selon la Cour Constitutionnelle, l’Autriche « viole la loi fondamentale » en comptant le suicide assisté parmi les infractions pénales. Dans un jugement rendu vendredi, la plus haute instance judiciaire ordonne au gouvernement de lever cette interdiction « d’ici la fin de l’année prochaine ». « La décision de se suicider en pleine conscience doit être respectée par le législateur », a déclaré Christoph Grabenwarter, président de la Cour.

La Cour constitutionnelle a été saisie par un médecin et deux patients réclamant le suicide assisté. Le Gouvernement a plaidé en faveur d’un maintien de la législation, en prévention des « abus potentiels ». Il estime que la loi actuelle permet déjà un « juste équilibre » puisque les patients ont le droit de refuser l’acharnement thérapeutique. Les requérants, au contraire, ont affirmé que l’interdiction était issue de « considérations chrétiennes » et qu’elle « violait le droit à la liberté religieuse ». Pour éviter les risques de dérives, le président de la Cour a affirmé qu’il suffisait de s’assurer que chaque décision soit « prise librement, en dehors de toute influence ».

Source : AFP (11/12/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres