L’AP-HP renonce à se faire rembourser

Publié le 20 Déc, 2002

Après l’avis du Conseil d’État approuvant la loi “anti-Perruche” et en attendant la mise en place de la Solidarité Nationale (cf revue de presse du 09/12/02) l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué qu’elle renonçait à réclamer le remboursement des sommes versées aux familles Draon et Maurice. Ces 2 familles, dont le handicap des enfants n’avaient pas été décelé avant la naissance à la suite d’erreur médicale avaient déjà touché des indemnités provisionnelles.

Le Monde 20/12/02

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice, David Lametti, a déposé un projet de loi visant à retarder l’élargissement de l'AMM ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres