L’Allemagne contre le commerce de la mort

Publié le : 27 février 2009

Ancien ministre de la justice de l’Etat régional de Hambourg et militant pro-euthanasie, Roger Kusch s’est reconverti il y a quelques années dans "l’accompagnement au suicide", prodiguant des "conseils" et apportant son "soutien" à ses clients, moyennant 8 000 euros. Doté d’une réputation sulfureuse, il a été accusé de profiter de la mort et d’utiliser le suicide de ses clients à des fins personnelles.

Si aucune charge n’a été retenue contre lui, seule l’aide active au suicide étant punissable en Allemagne, une Cour de justice vient de déclarer que l’activité de commerce de mort de Roger Kusch était contraire aux valeurs morales communes.

En 2007, la chancelière Angela Merkel s’était déclarée contre toute forme de suicide assisté.

Bio Edge 25/02/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres