La santé délicate des grands prématurés

Publié le 21 Juil, 2005

Les enfants nés très prématurément et pesant moins de 1 kg à la naissance ont plus de problèmes de santé et de développement que les enfants nés avec un poids normal, et ce, malgré l’amélioration des soins néonataux. 

A la suite d’une étude publiée dans le JAMA (Journal of the American Medical Association), les chercheurs ont constaté qu’entre 8 et 10 ans des problèmes moteurs, de paralysie cérébrale, d’asthme, de vue, de difficultés d’apprentissage sont nettement plus fréquents chez les enfants de faible poids à la naissance. 

Les progrès réalisés dans la prise en charge des grands prématurés ont amélioré le taux de survie des nouveaux nés mais n’ont pas diminué le taux de handicap chez ces enfants, constatent les chercheurs. Ces données sont importantes non seulement pour les services de néonatalogie souvent confrontés à des choix difficiles mais aussi pour la société qui doit mettre en place les moyens nécessaires au suivi de ces enfants ajoutent-ils.

Le Nouvel Observateur (Cécile Dumas) 20/07/2005

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres