La revue Science face au scandale Hwang

Publié le 12 Jan, 2006

Mercredi 11 janvier, le Pr Hwang Woo-Suk a été déchu de son titre de "scientifique suprême", distinction reçue l’an dernier lui attribuant une allocation annuelle de trois millions de dollars pendant cinq ans. Il fait désormais l’objet d’une enquête criminelle.

Les responsables de la revue Science ont annoncé, mardi 10 janvier, qu’ils retiraient officiellement les deux études de l’équipe du Pr Hwang, l’une sur la technique permettant de créer des embryons humains par clonage, l’autre sur l’obtention de lignées cellulaires à partir de ces embryons. Pour Donald Kennedy, rédacteur en chef de Science, le "scandale Hwang" est "une forme de désastre qui dépasse de loin la seule revue Science mais qui atteint désormais l’ensemble de la communauté scientifique et plus particulièrement les chercheurs spécialisés dans ce nouveau domaine prometteur qu’est celui de l’usage qui pourrait être fait des cellules souches embryonnaires humaines".

Il explique que les travaux de Hwang ont été relus avant leur publication par six membres de leur comité de relecture externe à la revue et ensuite par trois relecteurs scientifiques spécialisés pour une relecture en profondeur.
Sur les leçons à tirer de cette affaire, Donald Kennedy explique "nous sommes toujours en train de revoir, pour les améliorer, nos procédures de relecture. (…). La leçon est que nous devons encore progresser"…

Le Monde (Jean-Yves Nau) 12/01/06 – La Croix 12/01/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...
Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté
/ Genre

Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté

Selon un rapport indépendant, le taux de suicide n'a pas fortement augmenté depuis que le NHS a restreint l'accès aux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres