La Nouvelle-Zélande se prononce pour l’euthanasie

Publié le : 30 octobre 2020

65,2 % des Néo-Zélandais ont voté pour l’euthanasie, selon les premiers résultats du référendum End of Life Choice, qui a eu lieu le 17 octobre. Les chiffres publiés aujourd’hui sont provisoires, il manque notamment les bulletins de l’étranger. Le résultat définitif sera communiqué le 6 novembre prochain. La législation dépénalisant le décès médicalement assisté a déjà été validée par le parlement il y a un an, voté à 69 voix contre 51. Mais « les législateurs ont retardé sa mise en place jusqu’à ce que le public ait donné son avis via un référendum », pour une loi qui doit entrer en vigueur en novembre 2021, a déclaré le ministre de la Justice Andrew Little.

L’euthanasie sera dépénalisée pour les majeurs sains d’esprit souffrant d’une maladie incurable provoquant le décès en moins de six mois et dont la souffrance est « insupportable ». Plus précisément, le patient devra être dans un « état avancé de déclin irréversible de ses capacités physiques » et éprouver « une souffrance insupportable qui ne peut être soulagée d’une manière que la personne juge tolérable ». La demande devra être signée par deux médecins. Un psychiatre devra être consulté « si un doute existe quant à la capacité de la personne à prendre cette décision en conscience ». Médecins et infirmières ne seront pas autorisés à initier la conversation sur le décès provoqué. Une clause de conscience est prévue pour les praticiens de santé ne souhaitant pas pratiquer d’euthanasies.

Add (06/11/2020) : Les chiffres définitifs du référendum ont été publiés aujourd’hui, l’End of Life Choice est adopté avec 65,1 % des voix.

 

Sources : CNN, Joshua Berlinger & Angus Watson (30/10/2020) ; Ouest-France, Reuters (30/10/2020) ; Stuff.co.nz, (06/11/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres