La multiplication des plaintes en gynécologie-obstétrique

Publié le : 23 avril 2002

La 14ème journée du cercle d’étude des gynécologues obstétriciens d’Ile de France a été l’occasion de faire un point sur la multiplication dans ce domaine des affaires médico-légales.

Ainsi un gynécologue-obstétricien doit aujourd’hui s’attendre à faire face à 4 ou 5 plaintes au cours de sa carrière. Cette recrudescence des plaintes repose sur deux mythes : le mythe de l’enfant parfait et celui d’une médecine toute puissante qui doit pouvoir résoudre tous les problèmes.

Les solutions avancées par les praticiens visent à mieux informer le patient et à tenir les dossiers médicaux de façon plus rigoureuses.

Enfin suite à l’Affaire Perruche, nombre de praticiens ont choisi de délaisser la médecine fœtale, d’autant qu’ils la jugent sous-payée. Face à cette désertion, des représentants de la profession demandent à leurs confrères de reprendre leurs activités.

<p>Le Quotidien du Médecin (Hélène Grillon) 22/04/02 - Le Quotidien du Médecin (Philippe Roy) 22/04/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres