La levée des interdictions d’OGM rejetée

Publié le 27 Juin, 2005

Sur les 25 états de l’Union européenne, 22 ont estimé qu’il était justifié de conserver les “clauses de sauvegarde” nationales pour s’opposer à l’entrée sur leur territoire de certaines variétés de maïs et colza génétiquement modifiés.

 

Pour la première fois, les ministres européens de l’environnement ont rejeté vendredi la demande de la Commission de lever ces interdictions d’OGM.

 

En juillet 2004, l’Agence européenne de sécurité alimentaire avait pourtant estimé que ces produits ne représentaient pas un risque pour la santé ou l’environnement. Cet avis faisait redouter le pire aux écologistes, car la Commission fonde ses propositions sur les conclusions de l’agence.

Ce sujet divisait les États membres d’autant plus que les citoyens continuent d’afficher une très grande méfiance vis à vis des OGM.Les organisations anti-OGM, de leur côté, se félicitent : “La Commission va-t-elle entendre les gouvernements et les peuples qui ne veulent pas des OGM, ou poursuivre sa politique impopulaire de promotion des OGM en Europe ?”.

 

Par ailleurs, le tribunal administratif de Clermont Ferrand a rejeté jeudi dernier des requêtes déposées à l’encontre des essais d’OGM médicamenteux dans le Puy-de-Dôme. Les 3 associations faisant appel ont demandé la suspension de l’autorisation accordée par le ministre de l’agriculture à la société Meristem Therapeutics, qui veut cultiver un maïs génétiquement modifié pour produire un médicament destiné à des malades atteints de mucoviscidose.

RTL Info 27/06/05 – La Vie 23/06/05

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres