La justice suédoise contraint un homme à reconnaitre ses jumeaux nés d’un double don de gamètes

Publié le : 30 octobre 2015

La justice suédoise a affirmé jeudi qu’un homme ne pouvait renoncer à être père : une demande qu’il avait adressée au tribunal après la naissance de jumeaux nés de l’implantation de « deux embryons fécondés in vitro, issus de dons d’ovocyte et de sperme ». L’homme qui déclarait que ces deux embryons avaient été implantés « à son insu », souhaitait renoncer à sa paternité. « Il craignait d’avoir à supporter une charge de travail supplémentaire si deux enfants plutôt qu’un venaient à naître comme ce fut le cas en 2012 ».

 

La justice scandinave a donc tranché en estimant que « l’intérêt [de l’homme] à (…) éviter de devenir père de jumeaux ne peut en aucun cas être supérieur à l’intérêt des enfants à avoir un père ».

 

Pour rappel, le double don de gamètes n’est pas autorisée en Suède. Il avait été pratiqué dans une clinique lettone.

<p>Europe 1 (29/10/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres