La juge conservatrice Amy Coney Barrett confirmée à la Cour Suprême Américaine

Publié le : 27 octobre 2020

Aux Etats-Unis, le Sénat confirme la nomination d’Amy Coney Barrett à la Cour Suprême (cf. Donald Trump nomme Amy Coney Barrett à la Cour suprême). Avec 52 voix contre 48, le Sénat a offert une « victoire » à Donald Trump, à quelques jours des élections présidentielles. Cette juge d’appel et professeur de droit est réputée pour ses opinions conservatrices. La Cour Suprême compte désormais six juges conservateurs sur les neuf qui la composent. Donald Trump « parachève ainsi sa modification du système judiciaire américain, après avoir nommé plus de 210 juges fédéraux à des postes à vie. Et faisant pencher la plus haute juridiction clairement à droite le président assure sa postérité, quelle que soit l’issue de l’élection du 3 novembre ».

En effet, Donald Trump a nommé trois juges à la Cour Suprême depuis son arrivée à la présidence. Ceux-ci siégeant à vie, les avis d’Amy Coney Barrett, 48 ans, pourraient avoir une influence sur « tous les domaines de la vie américaine », y compris « l’avortement, les droits des homosexuels, la réglementation des entreprises et l’environnement ».

Concernant la question de l’avortement, elle le désapprouve « à titre personnel ». Pendant les auditions, elle a refusé de s’exprimer sur le bien-fondé de Roe v. Wade, l’arrêt de la Cour suprême qui l’a dépénalisé en 1973, considérant que celui-ci n’était « pas incontestable », mais « ça ne veut pas dire qu’il doive être annulé ». Elle est également défavorable à la validation juridique de l’ObamaCare.

Sources : Courrier International (27/10/2020) ; Libération, Eva Moysan (27/10/2020) ; CNN, Devan Cole, Ariane de Vogue et Caroline Kelly (27/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres