La HAS propose un formulaire pour les directives anticipées

Publié le : 8 avril 2016

Pour « aider à la mise en œuvre de loi votée en février 2016 qui complète la loi Leonetti en apportant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie » (cf. Les députés et les sénateurs adoptent définitivement la loi fin de vie et font entrer dans le droit « la logique euthanasique »), la HAS a mis en ligne hier une série de documents concernant les directives anticipées. Elle y « détaille la réflexion à tenir au moment de coucher ses volontés sur le papier et fournit un document prêt à remplir ».

 

Les directives anticipées ont pour objectif d’« orienter la décision de l’équipe médicale au cas où le patient ne pourrait plus exprimer sa volonté sur des sujets tels que ‘les éventuels prélèvements d’organes, les obsèques ou l’accompagnement par les soignants, de la famille de la personne après le décès’ ». Les directives anticipées « permettent » aussi de « s’opposer par écrit à l’usage de traitements destinés à prolonger la vie, à une réanimation cardio-pulmonaire ou à une alimentation par voies artificielles ».

 

En complément du formulaire, la HAS propose une note qui « invite à une mûre réflexion notamment sur la notion de qualité de vie » et qui encourage au « dialogue avec un professionnel de santé, une association de patients ou un conseiller spirituel ». Selon la HAS, les directives anticipées sont aussi bénéfiques pour les proches du patient : « Elles pourront les soulager en leur épargnant la difficulté et parfois le sentiment de culpabilité de participer à des décisions dont ils n’ont pas à assumer la responsabilité ».

 

Enfin le « corps médical est lui aussi concerné » par les documents de la HAS. Le professionnel de santé est « tenu de respecter les consignes conformément à la loi en vigueur », et reste en première ligne pour aider le patient à rédiger ses directives anticipées.

 

Note de Gènéthique : la Fédération Hospitalière de France a publié fin février un avis « mitigé » sur les directives anticipées : cf. Les directives anticipées, un « outil de dialogue » entre malade et médecin ?

<p>Pourquoi Docteur (8/04/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres