La greffe du poumon s’améliore

Publié le : 6 juin 2013

Grâce à un procédé révolutionnaire « L’organ Care System » (OCS), la vie des greffons de poumons a doublé, permettant d’améliorer la qualité et l’efficacité de ce type de greffe. C’est l’hôpital Nord à Marseille qui a expérimenté ce nouveau procédé : les greffons de poumons peuvent être préservés douze heures, contre six heures par le procédé habituel (milieu refroidi avec de la glace). Le Professeur Pascal Thomas, chef du service de chirurgie thoracique, se réjouit : « avec cet outil on va changer de paradigme au niveau de la conservation des organes mais aussi de stratégie au niveau du prélèvement« .

 

Cette nouvelle technique consiste à placer dans le réceptacle de l’OCS les poumons prélevés et à les brancher sur une pompe et sur un aspirateur pour les perfuser et les ventiler. Le poumon fonctionnera alors pendant douze heures, ex vivo, « presque comme dans le corps humain« . Les équipes médicales disposeront ainsi de plus de temps pour trouver le bon receveur.

 

<p>Sciences et Avenir (Joël Ignasse) 04/06/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres