La génétique au secours des malformations cranio-faciales ?

Publié le : 9 décembre 2020

Connaître l’emplacement des gènes impliqués dans la formation du visage pourrait-il aider à localiser ceux en cause dans les malformations comme les becs de lièvre ou les fentes palatines ? La génétique qui se cache derrière la forme des visages est encore très peu connue. Une étude parue le 7 décembre dans la revue Nature Genetics a tenté de caractériser « des liens entre la génétique partagée et les traits du visage », afin de « comprendre si les personnes aux caractéristiques physiques similaires partagent un génotype ».

Pour cela les chercheurs ont analysé les photos tridimensionnelles très détaillées de 3 566 Britanniques et 4680 Américains, « pour trouver puis répliquer les sites génétiques associés aux traits du visage ». « Nous avons trouvé un vaste ensemble d’emplacements dans notre ADN qui jouent un rôle dans le développement du visage humain » explique Karlijne Indencleef, chercheur en sciences biomédicales à la KU Leuven, en Belgique. « Il y a un chevauchement avec nos gènes du visage et les gènes qui avaient été précédemment impliqués dans des choses non faciales, ajoute Julie White. Il y a une génétique partagée. Des choses qui sont liées au visage et liées à une autre partie du corps ».

Les chercheurs ont ainsi pu « étiqueter des emplacements qui peuvent être intéressants pour les laboratoires ». Ceux-ci devront encore les « valider et étudier plus avant leurs fonctions exactes ». Cette identification des signaux génétiques spécifiques permet « d’imaginer pouvoir réparer » à l’avenir certaines malformations comme le bec de lièvre ou la fente palatine.

 

Source : Pourquoi Docteur, Jean-Guillaume Bayard (08/12/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres