La Contraception : un objectif de développement durable ?

Publié le 5 Déc, 2022

Après le programme Family Planning 2020 (FP2020, cf. FP2020 : un programme mondial à haut risque pour généraliser la contraception), le programme FP2030 a pris le relai. Lancé lors du sommet de Londres en 2012, il entend « assurer que le monde reste sur les rails qui lui permettront d’atteindre les objectifs de développement durable ». « Egalité de genre », santé, prospérité : des buts auxquels la contraception est censée contribuer.

L’« effort » est mondial et se porte en particulier vers les pays les plus pauvres. Parmi les acteurs « engagés », on trouve des entreprises comme Organon ou Bayer, la Fédération internationale du Planning familial, l’OMS ou encore la Fondation Bill & Melinda Gates. Le Fond des Nations Unies pour la Population (FNUAP) auquel contribuent différents gouvernements a ainsi promis de verser 1,7 milliard de dollars sur 4 ans. La Fondation Gates 1,4 milliard sur 5 ans. Des financements sur lesquels la crise du Covid-19 n’a semble-t-il pas eu d’effet.

Dans son rapport d’avancement 2022, le programme FP2030 estime à 371 millions le nombre de femmes issues de pays à revenu faible ou intermédiaire, ayant recours à la contraception. Un saut de 87 millions en 10 ans. Ainsi, la part des femmes ayant recours à la contraception dans ces différents pays est passée de 31,9% à 35%. La hausse la plus forte est observée en Afrique sub-saharienne. Avec une augmentation de 6,2 points elle a atteint le taux de 23% en 2022.

Cet article de la rédaction Gènéthique a été initialement publié sur Aleteia sous le titre : La contraception : un objectif de développement durable ?

Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres