La Commission de la population et du développement rappelle les objectifs du Caire

Publié le : 8 avril 2009

Ouverte le 30 mars dernier, la 42ème session de la Commission de la population et du développement des Nations-Unies s’est achevée le vendredi 3 avril. Le texte de la résolution adoptée appelle les gouvernements à intensifier leurs actions pour atteindre les objectifs fixés au Caire en 1994 par la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD).

La Commission exhorte par ailleurs les gouvernements "à donner la priorité à l’accès universel à l’information et aux services de santé sexuelle et reproductive, y compris la planification familiale" et reconnaît que "la "santé sexuelle et reproductive et les droits sexuels et reproductifs" (…) méritent une attention accrue dans l’aide humanitaire et le rétablissement après une crise".

Au cours des négociations, les représentants des Comores, du Pérou et de la Pologne ont souligné que l’avortement restait interdit dans leur pays. Plusieurs délégations, dont la Pologne et l’Irlande, ont précisé que toute référence aux "droits procréatifs" et aux "services de santé sexuelle et reproductive" devait s’inscrire dans le cadre de la CIPD et ne pas promouvoir l’avortement. Le représentant de la Norvège a lui regretté que la référence aux "services sexuels et à l’avortement" ait été retiré du texte adopté.

 Directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Purnima Mane a déclaré que "le FNUAP continuera à soutenir les efforts des gouvernements et de la société civile dans les domaines de la population et du développement, de la santé et des droits reproductifs, de la promotion de la femme et de la parité des sexes".

UN.org 03/04/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres