Japon : quatre naissances des suites d’une procédure controversée de FIV

Publié le : 22 juin 2017

Quatre femmes ont donné naissance à cinq enfants, dont deux jumeaux, des suites d’une procédure controversée de fécondation in vitro (FIV) dans une clinique de fertilité à Osaka. L’information a été rendue publique le 21 juin. Le procédé expérimental de FIV a consisté dans ce cas à injecter des mitochondries[1] de la mère dans ses ovocytes. Les mitochondries ont été prélevées sur 33 femmes, des embryons ont été implantées pour 21 d’entre elles, et 4 ont donné naissance à un enfant. La clinique surveillera la santé des enfants jusqu’à l’âge de 5 ans « pour confirmer la sécurité du traitement ».

 

Yoshiharu Morimoto, directeur de la clinique, a expliqué que « par l’injection de mitochondries, la qualité des ovocytes fécondés s’est améliorée et la probabilité d’une grossesse a augmenté », tout en reconnaissant que le mécanisme d’action n’est pas encore connue. Si le traitement est jugé efficace pour augmenter les chances de grossesse par ses défenseurs, d’autres experts se disent préoccupés par le manque de sécurité de la procédure. Osamu Ishihara, professeur de gynécologie et d’obstétrique à l’Université médicale de Saitama estime qu’ « il n’y a pas de raison de dire que ce traitement a entraîné la naissance des enfants. Des anomalies se retrouvent souvent dans les noyaux des ovocytes des femmes âgées et les mitochondries ne sont pas censées améliorer leur qualité ». Tetsuya Ishii, professeur de bioéthique à l’Université de Hokkaido, a également critiqué la procédure à la clinique d’Osaka: « Le traitement ne constitue pas une étude clinique car nous ne pouvons pas prouver l’efficacité de la méthode en raison d’un manque de comparaison avec les cas où ce type de traitement n’a pas été appliqué ». Le professeur ajoute que le ministère de la santé et la société d’obstétrique et de gynécologie n’auraient pas dû approuver un tel traitement dont ni la sécurité ni l’efficacité n’ont été vérifié. Le procédé imaginé par des américains n’a pas été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA). 

 

[1] Les mitochondries sont de petits organites essentiels dans les processus énergétiques cellulaires

<p>The Japan Times (22/06/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres