Japon: les cellules IPS au secours de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Publié le : 27 juin 2014

Une équipe de chercheurs japonais dirigée par Haruhisa Inoue vient d’annoncer, dans la revue américaine Stem Cell Reports du jeudi 26 juin, qu’elle était parvenue à « ralentir chez la souris la progression de la sclérose latérale amyotrophique » en utilisant des cellules souches pluripotentes induites (iPS). Selon les chercheurs, la durée de vie d’une souris atteinte de SLA a été prolongée de 8%. Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont procédé à une « transplantation de progéniteurs neuronaux riches en protéines gliales« . Cette substance, dérivées des cellules iPS, « permet d’assurer la nutrition et le maintien des neurones« . 

 

La SLA est une maladie qui conduit à une « dégradation de l’état physique du patient dont les muscles fondent« . Avec les cellules iPS, la dégénérescence des motoneurones a pu être atténuée. 

 

Pour les chercheurs, ces « travaux montrent l’efficacité potentielle de la thérapie cellulaire régénérative pour la SLA en utilisant comme source des cellules iPS« . 

 

Au Japon, les travaux de recherche sur les cellules IPS sont devenus une priorité. L’Etat leur a en effet alloués d’importants financements. Il s’agit, selon lui, « d’un domaine extrêmement prometteur dans lequel les Nippons devraient prendre une longueur d’avance« . 

<p> AFP 27/06/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres