IVG: le tribunal écossais consacre l’objection de conscience

Publié le : 26 avril 2013

Le tribunal d’Edimbourg, en Ecosse, a, dans une décision récente, accordé à deux sages-femmes catholiques « le droit de faire valoir l’objection de conscience face à toute démarche d’aide ou de préparation à l’avortement« . Plus largement, c’est donc une consécration du « droit à ne plus prendre part à l’organisation des avortements dans leur hôpital » qui leur a été reconnu. 

 

Se fondant sur la loi de 1967 qui protège de manière large le personnel médical « contre la participation aux avortements en raison de leur croyance religieuse« , les juges ont précisé: « Notre point de vue est que le droit à l’objection de conscience ne s’étend pas seulement à l’acte chirurgical d’interruption de grossesse, mais à tout le protocole de traitements qui concourent à mettre fin à celle-ci« . Cette décision pourrait permettre aux sages-femmes et aux infirmières de faire valoir leur clause de conscience pour refuser d’administrer des traitements contraceptifs, ou de délivrer la pilule du lendemain. 

<p>Terrafemina.com (Marine Deffrennes) 25/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres