IVG clandestines au Maroc : démantèlement d’un réseau et procès

Publié le 15 Mai, 2019

Fin avril, un réseau d’avortement clandestin a été démantelé au Maroc dans la ville de Marrakech. Six de ses membres vont être jugés le 24 mai prochain, dont deux internes en médecine, un étudiant en médecine et un pilote qui était chargé d’importer d’Espagne les médicaments. Les IVG clandestines étaient pratiquées dans un appartement de Marrakech, chacune était facturée aux femmes 3.000 dirhams, c’est-à-dire environ 280 €. Les accusés sont poursuivis pour pratique illégale de l’avortement et importation illégale de médicaments.

 

Les pressions pro-avortement se sont multipliées au Maroc ces dernières années, mais la pratique demeure interdite, passible de 6 mois à deux ans de prison pour les femmes et de 1 à 5 ans pour les personnes réalisant l’IVG.

AFP (14/05/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres