Italie : un groupe ”anti-trisomiques” sur Facebook

Publié le 23 Fév, 2010

L’apparition d’un "groupe anti-trisomiques" sur le réseau italien de Facebook, "le plus grand ‘réseau social’ du Web", a suscité une vive polémique en Italie. Avec pour titre "Jouer au tir à la cible avec les enfants trisomiques", la page d’accueil de ce groupe, qui comptait plus de 1700 membres au soir du dimanche 21 février 2010, "présentait la photo d’un bébé atteint de ce syndrome, barré du mot ‘idiot’ " et proposait "une solution facile et amusante" pour "se débarrasser de ces créatures (…)". De nombreux groupes "se sont aussitôt créés en réaction à la provocation", dont le plus important a regroupé plus de 17 000 adhérents. Rappelons que selon les données de l’Association italienne pour les trisomiques, "un nouveau-né sur 1200 est atteint de trisomie [en Italie], et on compte 38 000 personnes souffrant de cette affection chromosomique actuellement dans le pays, dont 61% ont plus de 25 ans".

 Le site a été fermé hier, lundi 22 février 2010.  En 2008, Facebook avait expulsé "sept groupes néo-nazis italiens appelant à la violence contre les gitans" et suivant une récente étude menée par l’institut italien SWG, "plus d’un millier de groupes xénophobes existeraient sur le réseau social Facebook Italie".

La Croix (Elisabeth Pineau) 23/02/10 – Romandie news 21/02/10

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...
Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté
/ Genre

Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté

Selon un rapport indépendant, le taux de suicide n'a pas fortement augmenté depuis que le NHS a restreint l'accès aux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres