Italie : un deuxième cas de suicide assisté autorisé

Publié le 30 Août, 2022

Alors qu’il s’apprêtait à lancer une procédure en Suisse, Antonio, un Italien âgé de 44 ans et tétraplégique depuis 2014, a obtenu, avec l’appui de l’association Luco Coscioni, l’autorisation de recourir au suicide assisté. Cette décision a été prise par une autorité sanitaire de la région des Marches.

Malgré l’absence de loi formelle autorisant l’euthanasie et l’opposition ferme de l’Eglise (cf. Italie : les députés votent la dépénalisation du suicide assisté ; En Italie, le suicide assisté au cœur de sombres controverses), un premier cas de suicide assisté a eu lieu en Italie au mois de juin (cf. Italie : un premier homme meurt par suicide assisté). L’obtention du suicide assisté ou de l’euthanasie est soumise à quatre conditions. La personne doit souffrir d’une maladie incurable, être maintenue en vie par des traitements vitaux, souffrir de douleurs psychiques ou physiques “insupportables” et être en mesure de prendre des “décisions libres et éclairées“.

Complément du 17/10/2022 : Une troisième personne a été autorisée à recourir au suicide assisté. Il s’agit de Stefano Gheller, âgé de 49 ans et souffrant de dystrophie musculaire. L’agence de Vicenza a donné son feu vert mardi dernier.

Sources : Breitbart, Chris Tomlinson (19/08/2022) ; ANSA (14/10/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Canada : atteinte d’un cancer, les médecins lui proposent l'AMM
/ Fin de vie

Canada : atteinte d’un cancer, les médecins lui proposent l’AMM

Allison Ducluzeau, une Canadienne atteinte d’un cancer de l’estomac de stade quatre, s’est vue proposer le suicide assisté par des ...
Des implants cérébraux pour « rallumer les lumières » longtemps après une lésion traumatique
/ Transhumanisme

Des implants cérébraux pour « rallumer les lumières » longtemps après une lésion traumatique

Des chercheurs de Stanford Medicine ont mené un essai clinique visant à évaluer l’apport d’implants cérébraux après une lésion traumatique ...
La détransition « à la fois possible et bénéfique » selon une étude
/ Genre

La détransition « à la fois possible et bénéfique » selon une étude

« Pour certaines personnes transgenres, la détransition est à la fois possible et bénéfique », conclut une étude publiée dans Archives of ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres