Irlande : Une femme enceinte maintenue artificiellement en vie

Publié le : 24 décembre 2014

En Irlande, la Haute cour doit se prononcer sur le maintien en vie d’une femme enceinte de 17 semaines, déclarée en état de mort cérébrale.

 

Trois juges de la Haute cour d’Irlande ont entendu des avocats représentant la femme, son fœtus, ses parents, son partenaire et l’hôpital. Ils devraient rendre leur jugement vendredi, lequel sera susceptible être porté en appel devant la Cour suprême.

 

Les médecins qui ont maintenu « artifiellement » en vie cette femme, ont été entendus ce mardi par la Haute cour. Ils plaident pour l’arrêt du maintien en vie de la jeune femme, convaincus que les traitements ne pourraient permettre une naissance dans de bonnes conditions.

 

La Constitution de 1983 garantit les mêmes droits au fœtus qu’à la mère. Cette affaire relance le débat sur l’avortement dans un pays qui subit de fortes pressions internationales pour libéraliser sa loi sur l’avortement (Cf. Synthèses Gènéthique du 16 juillet 2014 et 18 aout 2014).

 

<p>The New York Time 23/12/2014 - L'Express 23/12/2014 - Metro Montréal 23/12/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres