Irlande: la législation sur l’avortement de nouveau contestée devant l’ONU

Publié le : 14 mars 2014

 Mardi dernier, 11 mars, le Centre pour les droits reproductifs basé à New-York a déposé une nouvelle requête (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 15/11/2013) devant le Comité des droits de l’homme des Nations Unies pour dénoncer la législation Irlandaise qui interdit l’avortement pour raisons médicales. 

Le Centre a déposé sa requête au nom de Siobhan Whelan. En 2010, à 21 semaines de grossesses, la jeune femme apprend que son enfant est atteint de trisomie 13. Le médecin lui précisant qu’elle ne pouvait avorter en Irlande, la jeune femme décide de se rendre au Royaume-Uni. 
Dans sa requête, le Centre demande de « tenir l’Irlande responsable de la violation des droits fondamentaux de Siobhan en l’ayant soumis à un traitement cruel, inhumain et dégradant, d’interférer dans sa vie privée, et de l’avoir discriminée en raison de son sexe« . 

Pour Johanna Wesreson, directrice régionale du Centre pour les droits reproductifs en Europe, le système irlandais est « cruel ». Elle précise: « plutôt que de s’assurer que les femmes qui ont une grossesse non-viable ont toutes les informations et services nécessaires pour prendre leur décision personnelle concernant leur santé reproductive, le système de santé Irlandais leur refuse cruellement des informations sur la santé reproductive et les altenatives sûres et légales pour mettre fin à une grossesse« . 

<p> Thejournal.ie (Paul Hosford) 13/03/2014 - The Guardian (Henry McDonald) 13/03/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres