Irlande du Nord : ouverture d’une clinique privée pour pratiquer des avortements

Publié le : 11 octobre 2012

Le 18 octobre prochain, « la première clinique privée à pratiquer des avortements en Irlande du Nord ouvri[ra] […] à Belfast« .
Dans un communiqué, Marie Stopes, qui sera en charge de la gestion de l’établissement, a précisé que « la clinique pratiquera des avortements dans le cadre légal actuel’ en Irlande du Nord, à savoir quand ‘la vie d’une femme enceinte est immédiatement menacée et/ou s’il y a un risque permanent ou sur le long terme pour sa santé physique ou mentale’ « . De plus, dans cette province britannique, « l’avortement […] peut être pratiqué dans les neuf premières semaines de grossesse, contre 24 dans le reste du Royaume-Uni « .

Dans le même temps, « le ministre de la Santé Jeremy Hunt a cependant déclaré qu’il souhaitait réduire de moitié le délai légal pour avorter dans le pays, suscitant l’indignation des défenseurs des droits des femmes » (cf Synthèse de presse Gènéthique du 09/10/12).

Réagissant sur la BBC à l’annonce de l’ouverture de la clinique, Jim Allister, leader du parti nord-irlandais conservateur « Traditional unionist Voice » s’interroge :  » ‘où est le besoin’ d’une clinique privée à Belfast pour pratiquer des avortements ? « , ajoutant qu’  » ‘il y a de nombreuses infrastructures dans les services publics de santé’ pour pouvoir pratiquer des avortements. ‘Il doit y donc y avoir des raisons cachées (pour l’ouverture de cette clinique privée) et je soupçonne qu’il s’agit de vouloir repousser les limites’ encadrant le recours à l’avortement « .

Selon des chiffres officiels d’août 2012, « 678 avortements ont été pratiqués en Irlande du Nord depuis 2006 » et « pour la seule année 2011, plus d’un millier de femmes se sont rendues en Angleterre et au Pays de Galles pour interrompre leur grossesse« .

<p>AFP 11/10/12</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres