Irlande du Nord : le gouvernement britannique impose l’avortement

Publié le 24 Mar, 2021

En Irlande du Nord, l’avortement a été dépénalisé en octobre 2019[1], à l’initiative de Londres. Le Parlement nord-irlandais ne soutient pas la mesure et le gouvernement ne s’est pas impliqué dans la mise en place concrète de services d’avortements. Face à cette situation, le gouvernement britannique a donné mardi au secrétaire d’Etat Brandon Lewis le pouvoir de diriger les ministres, les départements et les organismes de santé concernés en Irlande du Nord pour faire appliquer la loi sur l’avortement. Mais la santé est une question décentralisée en Irlande du Nord, et le premier ministre d’Irlande du Nord s’insurge d’une violation de ce règlement. De son côté le gouvernement britannique invoque son obligation de garantir les « droits des femmes ».

[1] une modification entrée en vigueur le 1er avril 2020 ; la loi autorise l’avortement jusqu’à douze semaines de grossesse, et jusqu’au terme en cas de malformation.

Sources : Irish Times (23/03/2021) ; Reuters (23/03/2021) – Photo: iStock

 

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Sperme
/ Tous les autres thèmes

Infertilité masculine : des essais de cryoconservation testiculaire début 2022

Face à l’augmentation du nombre de cancers infantiles en Ecosse, la recherche en vue de la restauration de la fertilité ...
Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques
/ IVG-IMG

Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques

Depuis le lundi 29 novembre 2021, l’Assemblée nationale examine la proposition de loi « visant à renforcer le droit à ...
02_ogm_mais_8
/ OGM

La Commission européenne pourrait déréguler les « nouveaux OGM » dès 2023

La directive 2001/18 encadre actuellement « la mise sur le marché, la traçabilité et l’étiquetage des cultures génétiquement modifiées ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres