iPS: guérison d’un singe paralysé

Publié le : 9 décembre 2010

Des chercheurs japonais ont réussi à guérir un petit singe, paralysé à la suite d’une lésion de la moelle épinière, grâce à l’administration de cellules souches pluripotentes induites (cellules iPS).

L’équipe du Pr Hideyuki Okano, de l’université Keio, a injecté les cellules souches dans la colonne vertébrale de l’animal neuf jours après la lésion. Les cellules utilisées avaient été obtenues en implantant quatre types de gènes dans des cellules de peau humaine pour les reprogrammer.

Le singe a recommencé à bouger ses membres environ deux à trois semaines plus tard. "Au bout de six semaines, il a retrouvé une faculté de sauter proche de la normale. La force de préhension de ses membres antérieurs est aussi revenue à 80%", a expliqué le Pr Okano.

Cette équipe de chercheurs était déjà parvenue à ce résultat avec une souris. "Nous menons des expériences avec la volonté d’utiliser des cellules plus sûres et de meilleure qualité, afin que des essais cliniques sur les humains soient un jour possibles", a indiqué le Pr Okano lors d’une conférence sur la biologie moléculaire à Kobe. Les résultats des travaux sont en effet encore trop insuffisants pour permettre un usage médical.

Les Echos.fr 08/12/10 – Sciences et avenir.fr 09/12/10 – L’Express.fr 08/12/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres